09/02/2020

Spaetzle sans gluten, sauce poireaux-olives noires (Alsace, sans gluten, vegan, amap)

Je suis en plein dans les bidouillages avec les pâtes sans gluten !

Au départ, je pensais faire de simples tagliatelles avec cette base de pâte quinoa-manioc et puis en commençant à la travailler, mon âme d'Alsacienne a refait surface et j'ai eu envie de faire des spaetzle, une idée d'essai glutenfree et sans œuf qui me trottait dans la tête depuis quelques semaines.

Pas d'une évidence absolue quand on sait que la base de ces pâtes alsaciennes, c'est la farine de blé et les œufs !!

Bref, en faisant cette pâte, je me suis dit qu'il fallait que je tente le coup ! J'ai façonné les spaetzle à la main (et non avec la technique de la planche inclinée que les Alsaciens doivent connaître) car la texture de cette pâte était forcément différente de celle que je fais d'habitude.

En terme de goût, la farine de quinoa est moins neutre qu'une version au blé, mais elle a une typicité intéressante et elle est plus riche nutritionnellement parlant.

La petite sauce a été réalisée avec les poireaux de nos paniers Amap de la recette et quelques olives noires. Vous pouvez y ajouter quelques dès de tofu fumé pour une version végétale ou si vous passez du côté animal, quelques dès de jambon ou quelques lamelles de saumon fumé. On peut aussi imaginer ajouter un peu de crème, végétale ou animale...

Les jolies assiettes viennent de la poterie Friedmann à Soufflenheim et le petit plat de la poterie Siegfried Burger, dans le même village du Nord de l'Alsace.

Pour 4 personnes
Pour la pâte
* 260 g de farine de quinoa
* 60 g de fécule de manioc
* 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
* 150 g d'eau tiède

Pour la garniture
* 4 beaux poireaux
* quelques olives noires
* un peu d'huile d'olive, de sel et de poivre

Alsace spaetzle sans gluten vegan

Préparer la pâte. Mélanger la farine, la fécule et le sel. Ajouter l'huile d'olive et l'eau. Pétrir pour obtenir une boule homogène. Si nécessaire, ajouter un peu d'eau ou de farine.
Filmer et laisser reposer au frais durant 30 minutes.
Diviser la pâte en 4. Former 4 boudins. Découper des petits tronçons, puis les façonner à la main pour les allonger un peu et leur donner la forme de spaetzle. Déposer sur un plan de travail fariné au fur et à mesure.

Faire chauffer une bonne quantité d'eau. Lorsque l'eau bout, y mettre un peu de gros sel et d'huile d'olive. Procéder à la cuisson en deux fois, pour éviter que les pâtes ne collent.
Préparer un grand saladier d'eau froide. Lorsque la première fournée de pâte remonte à la surface (environ 4 minutes de cuisson), sortir les pâtes avec un écumoire et les mettre dans l'eau froide. Egoutter ensuite. Procéder de même avec le reste des pâtes.

On peut préparer les pâtes quelques heures avant et les réserver pour les faire revenir juste avant le repas ou les faire revenir directement dans une poêle dans un peu d'huile d'olive, histoire de les faire saisir et croustiller un peu.

Pour la garniture, faire revenir dans une poêle, dans un peu d'huile d'olive, les poireaux émincés avec les olives et un peu de sel et de poivre. Au bout de 5 minutes environ, couvrir et laisser compoter une petite dizaine de minutes, en ajoutant un peu d'eau si besoin.
Servir avec les spaetzle et se régaler !





11 commentaires:

  1. Top, ils ont l'air succulents! Il faudra que je prenne le temps de tester. Augustin a apprécié? Pas trop fort le goût de la farine de quinoa pour les enfants? Bon début de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apprécié chez nous, mais j'ai des enfants habitués et ouverts à toutes ces saveurs ! Cela dit, si je retente, peut-être que j'adoucirais peut-être quand même avec une saveur un peu plus douce...Bonne journée Aude, des vacances en vue pour toi ?

      Supprimer
    2. Ok ok. Tu adoucirais avec quoi? Oui des vacances à la fin de la semaine (je suis prof). On devait normalement partir en amoureux du 16 au 18 février à Londres (cadeau de Noël que j'ai offert à Monsieur) mais ce dernier a eu la bonne idée de se rendre compte le week-end dernier que sa carte d'identité perimait le 6 février...donc on croise les doigts pour que la nouvelle carte arrive à temps mais on n'a pas trop d'espoir...et vous des vacances?

      Supprimer
    3. peut-être avec un peu de farine de riz ou de manioc plus douces en goût ?
      Tu enseignes quoi ? (je suis prof d'Histoire et de FLE...mais en dispo en ce moment !)
      Bonnes vacance en espérant qu'elles pourront être anglaises !! Quelques jours en Alsace dans nos familles et sinon on reste chez nous, un petit stage de yoga pour les kids et des moments tranquilles...

      Supprimer
  2. Prof de français. Je ne savais pas que tu étais prof. En dispo pour une année?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. depuis notre retour en France en fait, je suis sur mes projets de bouquins de cuisine...et me pose pas mal de questions sur la suite !!

      Supprimer
    2. Je comprends... j'adore mes élèves et leur faire cours mais le système en général m'horripile (encore plus avec la nouvelle réforme)

      Supprimer
  3. Coucou, voilà de jolies assiettes. À chaque fois que j'entends le mot "spatzle" j'ai une pensée pour un ancien candidat de masterchef ou topchef, qui avait vraiment à cœur de faire découvrir la cuisine alsacienne. Je n'en ai jamais fait. Il va falloir que j'essaye pas mal de choses. Ça tombe bien, je suis en vacances ds 1 semaine et demie. On a encore la semaine à finir avant d'être en vacances.
    Coucou Aude, pour la pièce d'identité, tu sais sûrement que maintenant la carte d'identité est valable 10 +5 ans. Je dois aussi la refaire. Bon courage, en espérant que tu la reçoives à temps.
    Bonne journée à toutes 😘😘😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les noms alsaciens ne sont pas toujours faciles à prononcer !!

      Supprimer
    2. Oui je sais, Chauba mais l'Angleterre (et surtt les compagnies aériennes) ne veulent pas en entendre parler...

      Supprimer
    3. Bon eh bien, j'ai intérêt à refaire et faire pour mes petits loulous, les pièces d'identité.

      Supprimer